Numero 06/21 de la Conjoncture mensuelle de la dette publique - Juin 2021

Aspect

Le Directeur General de la CAA a le plaisir de mettre à votre disposition la "Conjoncture mensuelle de la dette publique du Cameroun N° 06/21-Juin 2021", publiée le 29 juillet 2021.

Il est à retenir qu’au cours du mois de juin 2021, l’économie mondiale a été marquée par une amélioration vigoureuse, mais différente selon les pays. Suivant les perspectives économiques de juin 2021 de la Banque mondiale, le PIB mondial devrait croître de 5,6% en 2021.

Sur le plan national, l’actualité reste dominée entre autres par (i) l’opération de refinancement de l’Eurobond 2015 à travers une nouvelle émission d’un montant de 450 milliards de FCFA sur le marché international (ii) l’adoption d’un nouveau Programme Economique et Financier avec le FMI soutenu par la Facilité Elargie de Crédit (FEC) et la Facilité Elargie de Financement (FEF)  couvrant la période 2021–24 pour un montant équivalant à 175 pourcent de la quote-part du Cameroun, soit 483 millions de DTS (environ 689,5 millions de dollars US)  correspondant à 380,5 milliards de FCFA, programme approuvé par le Conseil d’Administration du FMI le 29 juillet 2021

S’agissant particulièrement de l’évolution des agrégats de dette publique au cours du mois de juin 2021, il y ressort que :

1.     L’encours de la dette du secteur public au 30 juin 2021 est évalué à 10 687 milliards de FCFA et représente 44,3% du PIB, soit une augmentation de 3,6% en glissement annuel et de 1,5% par rapport au mois précédent. Il enregistre une augmentation de 3,0% comparé à la situation au 31 décembre 2020, contre une légère baisse de 0,1% en glissement trimestriel ;

2.     Le service effectif de la dette publique  (hors Restes à Payer et remboursement des BTA), réglé au cours du mois de juin 2021 s’élève à 22,9 milliards de FCFA (dont 18,9 milliards de FCFA pour le service de dette extérieure et 4 milliards de FCFA pour le service de la dette intérieure), portant le cumul du service effectif réglé depuis le début de l’année 2021 à 236,8 milliards de FCFA ;

3.     Les allégements de dette obtenus au cours mois de juin 2021 s’élèvent à 2 milliards de FCFA, soit un cumul des allègements obtenus dans la cadre de l’ISSD du G20 et des pays membres du Club de Paris de janvier à juin 2021, à 82,8 milliards de FCFA ;

4.     Depuis le début de l’année 2021, cinq (05) conventions de prêts ont été signées, portant sur un montant global d’environ 210,9 milliards de FCFA, dont 33,3% de financements non concessionnels et 66,6% de financements concessionnels. Outre ces prêts projets et l’émission de l’Eurobond 2021, le Gouvernement a signé le 16 juin 2021 avec la Banque mondiale au Cameroun, la 3ème et dernière tranche d’appui aux politiques de développement pour la consolidation budgétaire et la croissance inclusive au Cameroun pour un montant de 100 millions de dollar US ;

5.     Les décaissements effectués sur les emprunts publics durant le mois de juin 2021 se chiffrent à 146 milliards de FCFA, dont 51 milliards de FCFA auprès des bailleurs de fonds extérieurs et 95 milliards de FCFA auprès des bailleurs de fonds intérieurs. Le cumul des décaissements effectués au cours des 6 premiers mois de l’année 2021 s'élève à 601 milliards de FCFA, dont 30,5% de tirages extérieurs et 69,5% de décaissements intérieurs ;

6.     Les SEND’s hors appuis budgétaires sont estimés à environ 3 661,0 milliards de FCFA, y compris les ressources de l’Eurobond d’environ 450 milliards de FCFA émis le 30 juin 2021 et dont le décaissement effectif a eu lieu le 07 juillet 2021. Ils se composent exclusivement de SEND’s extérieurs ;

7.     Les principales caractéristiques de coûts et de risques du portefeuille  de la dette de l’Administration Centrale , hors Restes à payer sont détaillées ci-après :

  • Le portefeuille de la dette  de l’Administration centrale est composée de 72% de dette extérieure et 28% de dette intérieure ;
  • Le taux d’endettement de l’Administration Centrale par rapport au PIB est  de 39,7%, dont 28,6% représentant le ratio dette extérieure/PIB ;
  • Le coût moyen pondéré de la dette est en baisse progressive par rapport au 31 décembre 2020 et se chiffre à 2,2%, dont 1,9% pour la dette extérieure et 2,9% en dette intérieure ;
  • La durée moyenne de refinancement du portefeuille global est estimée à 7,6 années, soit 9,2 années pour la dette extérieure de longue maturité et 3,7 années pour la dette intérieure caractérisée par  les maturités plus courtes ;
  • Le poids de la dette dont les termes sont à refixer sur un an se situe à 27,9% ;
  • Le poids de la dette à taux d’intérêt fixe représente 79,7% du portefeuille, dont 75,4% pour la dette extérieure ;
  • L’exposition du portefeuille de la dette de l’Administration Centrale au risque de change est de 72% dont 28,1% en euro, soit une réelle exposition de 43,9%.