Caisse Autonome D'Amortissement

Rechercher

Aller au contenu

Décaissements effectifs

Projets

Décaissements effectifs

 

Sur la base des enregistrements des données disponibles à la CAA en fin février 2012, les tirages effectifs sur les financements extérieurs ont été exceptionnels au cours de l’année 2011 et s’évaluent déjà à près de 207 milliards de FCFA. Au niveau intérieur les tirages ont été de 50 milliards de FCFA, constitués uniquement de la dette à court terme sous forme de Bons de Trésor Assimilables à travers la BEAC et les SVT.

S’agissant particulièrement des tirages extérieurs, en 2011, ils ont représenté 1,69% du PIB et 9,47% des recettes budgétaires internes contre respectivement 1,03% et 6,47% en 2010 et 1,12% du PIB soit 6,04%. Ces décaissements sont en forte augmentation de 94,6% par rapport au niveau de 119 milliards de FCFA tiré en 2010. Un an plus tôt, ils étaient en baisse de 3,8% par rapport au niveau constaté en 2009.

Il y a lieu de noter avec satisfaction que pour la première fois depuis plusieurs années, en 2011, les décaissements effectifs ont représenté 135% des décaissements prévisionnels inscrits dans la Loi de Finances à 153 milliards de FCFA.


Cette performance marquante de 2011 due à l’accroissement des tirages sur les prêts financés par la Chine ne devrait pas occulter le besoin d’accroitre les capacités d’absorption du Cameroun. Il importe d’être plus exigeant dans la maturation des projets et l’amélioration de la gouvernance; conditions nécessaires pour l’atteinte des différents objectifs de croissance et de développement du Cameroun.

Aussi conviendrait-il de relever que la faiblesse des taux de décaissements sur les autres prêts pourrait s’expliquer par la lourdeur des procédures de certains bailleurs de fonds et les asymétries d’informations entre ces bailleurs de fonds et les structures en charge de la comptabilisation des différentes données.

Tableau : Evolution des tirages extérieurs par type de Bailleurs (en milliards de FCFA)

Source: CAA

En 2011, les tirages effectués auprès des bailleurs de fonds multilatéraux se sont chiffrés à 97,5 milliards de FCFA, soit 47,1% des tirages extérieurs totaux. Un an plutôt ce ratio était de 67,1% à 80 milliards de FCFA contre 91% à 112milliards de FCFA observé en 2009.

S’agissant des tirages effectués auprès des bailleurs de fonds bilatéraux, ceux des pays membres du Club de Paris sont estimés à 13 milliards de FCFA, soit 5,5% du total des décaissements de l’année 2011. En 2010, ces décaissements étaient de 10,9 milliards de FCFA, soit 6,4% des tirages totaux contre 7,1 milliards de FCFA, soit 5,7% des tirages extérieurs de l’année 2009. Quant aux créanciers non membres du Club de Paris, les décaissements de l’année 2011 ont atteint un montant record de 96,3 milliards de FCFA, soit environ 46,6% du total des tirages. En 2010, ces tirages avaient atteint 28,4 milliards de FCFA et représentaient 23,8% des tirages totaux contre 4,1 milliards de FCFA correspondant à 3,3% des tirages extérieurs de l’année 2009.

Moteur de Recherche

Google

 

 

caa.cm Google.com

Page d'accueil | Présentation | Depositaire Central | Dette Publique | Projets | Informations | Articles | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu